Articles, Blog

Poste de travail réservé au dégagement des concrétions marines

August 13, 2019


le ça commence et que le projet du elizabeth may c’est une part qui a été trouvé à lens ou boulot à sept kilomètres de baie comeau c’est une époque qui a été retrouvé dans trois mètres d’eau à peu près il y avait énormément de concrétions marine alentours pendant ces concrétions à retrouver leurs moments de vestiges archéologiques etc sont des amalgames qui piègent des objets en particulier dû faire et le faire seul utilise ça finit par faire une matrice alentours des objets cette matrice piègent d’autres artefacts qui sont pas fait rire et on a un amalgame de carbonate de fer de calcium qui entoure les objets ans et plus ou moins bobigny ne venez surtout sur ce site on en a 400 et une grande partie a été ramené au centre de conservation où on les stocke dans une chambre froide et puis après ça on les fouilles une par une on a initié le projet de la la table à cause en particulier du nombre de conclusions à fouiller à partir de 2-3 grosse concrétions quand on a fouillé on s’est rendu compte qu’on avait des postures de travail totalement inadapté et qu’on avait des mots au dodo de l’inconfort au travail notre employeur a décidé de faire une évaluation et a demandé à halak sap d’intervenir pour nous aider à faire cette évaluation le projet a été encadrée par rené hamel qui est conseillère en prévention elle accepte et daniel grenier qui est ergonomes donc ça a vraiment un travail d’ergonomie participative on a eu vrai tous ensemble pour améliorer notre sort la table en elle-même c’est la plus grosse amélioration on a mis le projet en dans les mains de l’entreprise julien à québec c’est un projet que c’est réaliser très rapidement puis ont une rencontre avec le avec un des acheteurs julier puis à partir de l’homme il ya une décision qui a été prise aux quilles on en parle d’un projet on a fait un tour des usines sur des postes ergonomique avec les représentants ici pour démontrer un peu l’outillage que julien possèdent dans l’ue quoi ouvrir en trois rencontres avec le personnel ici puis elle est proposée pour de santé sécurité au travail on est habitué à faire plus ce genre de produit là mais jamais autant de mouvements dans le même temps le même produit de pouvoir faire bouger la pièce dans tous les sens le côté ergonomique de la terre j’ai trouvé la façon d’attacher le plateau sur la table contrôler le centre de gravité de pouvoir stopper une pièce à un angle précis et qu’elle allait sûr que la pièce ne bouge plus avoir des forains sont efficaces et puis qui permettent un mouvement rapide et non saccadé la concrétion est toujours de façon sécuritaire aussi le système d’aspiration aussi nous de causer un peu de souci pour arriver à faire un système des plus efficaces on a dû faire des tests ainsi indirectement avec les lieux les boyaux pour ensuite l’adapter sur la sonatam de façon et plus pratiques passées fonctionner c’est un confort qu’on avait vraiment pas en plus de ça les portes qui étaient autrefois aveugle il n’y avait pas de fenêtres ont été percées or du point de vue de la sécurité c’est quelque chose qui qui est vraiment important pour nous dans le local on a travaillé sur le bruit aussi on porte les équipements de sécurité adaptées on a une chaise qui mon petit lev un dossier ajustable des accoudoirs ajustable aussi bien en hauteur que latéralement alors ça c’est aussi une grosse amélioration puis on essaye si possible de travailler toujours le dos appuyé sur la sur le dossier sur si on évalue le travail sur plusieurs journées d’affilée on est probablement plus productif parce qu’avant quand on n’avait pas ces équipements là on travaillait vraiment le dos pencher sur l’île bac et concrétions qui étaient sortis de l’eau et avec une usure avance que ce qu’on a plus maintenant on repart frais dispo le lendemain matin autant qu’il se pose c’est celle des bonnes conditions de travail à part quelques améliorations apportées c’est vraiment laid des conditions idéales de travail le boum 2 2 2 où

No Comments

Leave a Reply